Bienvenue
Bonjour, Soyez les bienvenus sur ce blog consacré à la consoude au jardin. Ce blog est consacré aux jardins potagers et aux jardins d’agrément. Nous vous présenterons aussi quelques recettes de cuisine pour bien utiliser votre production
A propos des auteurs
Ce blog est édité par B-actif. B-actif, producteur de consoude à Scaër dans le Finistère Vous présente les productions, méthodes, astuces … de quelques jardiniers bretons utilisateurs de consoude. Si vous souhaitez visiter le site de B-actif cliquez ici

20 utilisations différentes de la consoude : première partie

Recommandez cet article à un ami en cliquant ici

 

Nous allons vous présenter, par épisode, 20 utilisations différentes de la consoude. Cela prouve, s’il en était besoin, tous les avantages que peut procurer cette plante « géniale » : la perle du jardin !

 

1 : Fabrication et utilisation du purin de consoude :

Cette pratique est généralisée chez tous les jardiniers producteurs de consoude. La plupart des jardiniers connaissent le principe des purins et décoctions utilisés pour nourrir et soigner les plantes. Ainsi dans le sondage fait en 2011 par B-actif 95% des jardiniers ayant de la consoude dans leur jardin fabriquaient du purin de consoude.  En général, en fertilisation, les résultats sont spectaculaires en particulier sur les solanées (tomate …) et les cucurbitacées (courgettes, concombres, cornichons …). Certains jardiniers utilisent le purin de consoude sur toutes leurs plantes à la fois au potager, dans le jardin ornemental et même dans les vergers.

Pour notre part nous déconseillons son utilisation sur les salades. En effet la consoude favorise la floraison et les salades vont monter en graines rapidement.

Beaucoup de jardiniers alternent ou mélangent différents purins en particulier ortie et consoude ce qui est une excellente pratique. Ces 2 purins sont complémentaires.

Certains jardiniers utilisent le purin de consoude sur les fraisiers ce qui donne de bons résultats. Pour notre part nous ne l’utilisons pas à cause de l’odeur. Pour les fraises d’autres solutions sont possibles (paillage à la consoude et utilisation de consoude lors de la plantation comme nous allons le voir dans d’autres utilisations possibles.

Nous n’allons pas nous étendre plus sur cette utilisation de la consoude en purin puisqu’elle est bien connue.

 

2 : fabrication et utilisation de concentré de consoude (souvent appelé jus de consoude et parfois purin concentré).

La méthode de fabrication est différente de celle du purin mais le principe est le même et l’utilisation est aussi très voisine.

Pour fabriquer le concentré on entasse les feuilles de consoude dans un récipient au fond percé d’un trou : Un bidon ou  un seau par exemple. On place un poids au-dessus des feuilles et en bas un récipient pour recevoir le jus. Ce jus sera dilué à 1/40 avant emploi. Vous pouvez voir une vidéo sur la fabrication de jus concentré de consoude ici

Attention au surdosage, c’est un produit vraiment concentré !

Une des raisons du choix du concentré par rapport au purin c’est l’odeur. L’odeur de jus de consoude est moins « violente » que celle du purin. Voici ce qu’écrivait Jean de Paris lors de l’enquête 2011 de B-actif : Je fabrique du jus de consoude, pas de purin à cause de l’odeur, nos jardins sont publics !

 

Prochain article : utilisation de la consoude dans les trous de plantation et en mulch (paillage)

consoude bocking 14

Un beau massif de consoudes bocking 14 en fleurs (Marcel 22 540 Louargat)

Laisser un commentaire

Contrôle anti-spam *