Comment nourrir la consoude au jardin ?

Publié le Par: MAXIME

tell-a-friend

Plantons d’abord le décor :

  • La consoude est une plante rustique
  • La consoude est une plante gourmande
  • La consoude est une plante à racine pivotante
  • La consoude est une plante pérenne
la grande consoude
Mieux la consoude est nourrie, plus elle produira de feuilles

Votre consoude plante à racine pivotante ira chercher sa nourriture en profondeur dans le sol. De ce fait si votre terre est assez riche il n’y aura pas de manque de nourriture durant les premières années

Par contre votre consoude est une plante pérenne qui restera en place plusieurs dizaines d’années. De ce fait, au bout de quelques temps, si vous ne lui donnez rien à manger elle souffrira de faim, elle résistera mais produira beaucoup moins.

En fait la consoude peut véritablement beaucoup produire si elle est bien nourrie.

Les exportations d’une culture de consoude sont impressionnantes de 50 à 500 tonnes de matières vertes par hectare et par an. La consoude ne produira pas toute cette matière verte si elle n’est pas fertilisée.

Pour qu’elle vous rende de grands services il faut donc apporter à votre consoude le maximum d’éléments fertilisants.

Mais avouez qu’il serait absurde d’acheter des engrais chimiques pour produire de l’engrais organique.

Ce n’est pas utile.

A noter que la consoude adore les sols pourvus en matière organique.

Le compost : le meilleur « aliment » pour la consoude

La première chose à faire est de bien amender son sol avant la plantation de la consoude.

le compost nourrit la consoude
Le compost est un excellent aliment pour la consoude

Pour nous le produit à privilégier c’est le compost. Soit, vous utilisez votre propre compost, ou si vous n’en avez pas assez et que vous voulez le garder pour votre potager ou pour votre jardin d’agrément, vous vous déplacez à la déchetterie de votre ville qui en général vous fournira gratuitement la quantité de compost urbain dont vous avez besoin.

Nous préconisons d’apporter au moins 10 kilos de compost par mètre carré lors de la plantation de la consoude.

Si vous plantez 10 pieds à une distance de 70 cm sur 70 cm (un demi-mètre carré par plant) il vous faudra 50 kg de compost pour vos 10 plants de consoude.

Vous mélangerez le compost avec la terre sur 15 à 20 centimètres de profondeur.

Le compost urbain contient un petit pourcentage de « produits neutres » tels que le plastique et un tout petit pourcentage de métaux lourds. Ce n’est donc pas un produit totalement sans risque. Mais dans le cas présent vous ne fertilisez pas directement une plante comestible mais une plante qui vous servira à produire de l’engrais. Utiliser du compost urbain pour la consoude sera votre contribution à l’élimination des déchets.

Bien entendu si vous disposez de votre propre  compost en quantité, utilisez-le !

Par la suite vous « paillerez votre petite parcelle de compost chaque année avec 5 à 7 kilos de compost par mètre carré.

Le paillage de la consoude, l’autre alternative.

Le paillage de la consoude donne d’excellents résultats.

Ce paillage peut se faire avec ce que vous avez sous la main et en particulier les mauvaises herbes. N’envoyez pas vos mauvaises herbes à la déchetterie, utilisez les dans votre jardin. Vous ferez toutefois attention à récolter ces mauvaises herbes avant leur montée en graine ; inutile d’augmenter votre travail de binage

Il n’est pas souhaitable d’utiliser un produit onéreux pour nourrir votre consoude.

Le paillage sera généreux, par exemple 10 cm d’épaisseur. Votre consoude retirera de ce paillage tous les éléments nutritifs nécessaires : calcium, azote, phosphore et potasse.

Ce paillage aura un autre avantage non négligeable, il empêchera ou freinera l’évaporation de l’eau (dont la consoude est aussi friande)

Un risque possible à la fois en cas d’utilisation de compost ou d’utilisation de paillage : La soif d’azote.

Les microorganismes présents dans le sol auront besoin d’azote pour « digérer » la paille. Cela peut donc diminuer l’azote disponible pour la plante. Ce n’est pas très grave mais cela peut réduire, momentanément, la production de feuilles.

Le paillage avec des feuilles mortes (de feuillus) est aussi une bonne alternative. Vous apporterez en particulier le calcium dont la plante a besoin. Par contre faites attention à la soif d’azote.

Et l’urine ?

l’urine, un excellent engrais pour la pelouse
L'urine contient beaucoup d'azote, la consoude adore

En agriculture une des méthodes de fertilisation de la consoude c’est l’apport de lisier qui contient beaucoup d’azote. C’est un très bon fertilisant !

L’urine humaine contient elle aussi beaucoup d’azote sous forme d’urée. Si vous ne consommez pas votre consoude (ce qui est la cas le plus souvent) nous préconisons d’uriner une fois par semaine sur chaque plant de consoude. Nous avons fait pas mal de calculs dans ce domaine et nous vous assurons que vous apporterez ainsi à votre plantation tout l’azote nécessaire.

Nous reviendrons dans un prochain article sur des calculs plus précis de la fertilisation de la consoude.

Avec les propositions ci-dessus, vous êtes tranquille. Votre consoude sera bien nourrie et produira beaucoup de feuilles que vous pourrez utiliser pour fabriquer du purin ou comme mulch ou encore comme activateur de compost.

Vous aurez aussi des quantités de feuilles et de racines nécessaires pour produire votre propre baume de consoude pour vous soigner.