la consoude dans tous les jardins
Chaque année, aux alentours du premier de l’an, la plupart d’entre-nous prenons des résolutions pour la nouvelle année. Une bonne partie de ces résolutions « disparaissent » ou sont oubliées en cours d’année.
Pour ma part j’ai l’habitude de prendre des résolutions permanentes, c’est-à-dire les résolutions d’une vie, de refuser certaines résolutions pourtant très populaires et de rajouter une ou 2 résolutions spécifiques pour la nouvelle année

Les résolutions d’une vie :

On parle à juste titre des résolutions pour la nouvelle année. C’est une bonne idée. Mais, pour ma part, je suis plus accroc aux résolutions durables. Je suis heureux de les présenter ici car vous allez mieux me découvrir ainsi :

Je veux être en accord avec ma conscience :

Bien entendu, un jour ou l’autre chacun d’entre-nous faisons des « conneries », des fautes, des bêtises. Ma résolution est d’en faire le moins possible et lorsque cela arrive de les assumer.

Je veux être une personne positive.

J’essaie, en toutes circonstances de rester optimiste. Ce n’est pas toujours facile, face à des catastrophes, face à des maladies ou face à la mauvaise foi. Actuellement l’accumulation de pensées négatives, de haines, d’agressions sur les réseaux sociaux en particulier me gêne. J’espère que je vais tenir bon et rester positif.

Je fuis les personnes négatives :

J’ai décidé une fois pour toutes de faire le maximum pour ne pas fréquenter, ou même pour éviter les personnes négatives. Nous rencontrons tous chaque jour des personnes qui vous disent que ce n’est pas possible, que les choses les mieux partagées c’est la maladie, les souffrances, le désespoir… De manière plus terre à terre : il n’est pas possible d’avoir un beau jardin sans produits chimiques. Ce n’est pas vrai, par contre c’est sans aucun doute plus difficile.
Le fait d’éviter au maximum les personnes négatives n’est pas très gentil, sociable, empathique, mais c’est essentiel. Vous serez vite contaminés et vous risquez vite de devenir, vous aussi, négatifs.

Mes résolutions écologiques :

Ici je suis obligé de me présenter un peu. Je suis un ancien, autant dire un vieux : 72 ans bien sonnés. Mes parents agriculteurs travaillaient de manière écologique parce qu’ils n’avaient pas d’argent pour acheter engrais ou pesticides. Ce n’était pas un choix, juste une obligation. Les résultats techniques et économiques étaient mauvais et nous n’avions pas du tout d’argent.
Grâce à l’ascenseur social, qui fonctionnait à l’époque, j’ai pu poursuivre des études et devenir ingénieur agronome. Pendant toutes ces années d’étude il n’était pas question de cultures raisonnées mais de rendement et de chimie.
Les progressions en agriculture ont été spectaculaires, mes parents produisaient 22 quintaux de blé par hectare, leurs petits-enfants flirtent avec les 100 quintaux (en Bretagne), mon père produisait 1600 litres de lait par vache et par an, ses petits-enfants 10 000.
Ceci a permis de nourrir le monde mais nous sommes allés trop loin.
Aujourd’hui je m’intéresse à la biodiversité, à la permaculture et je suis devenu complètement accroc à la consoude.
Pour réussir au jardin bio ou en agriculture bio il faut être beaucoup plus fort ou plus attentionné qu’en agriculture conventionnelle. Si vous faites une erreur vous la payer cash.
Aujourd’hui mon rêve c’est que l’agriculture raisonnée et/ou bio soit enseignée dans toutes les écoles d’agriculture. Les tenants du bio ont beaucoup à apprendre des agriculteurs conventionnels mais l’inverse est encore plus vrai. Il faut tout remettre à plat.
A défaut d’être une résolution (trop vaque) mon rêve aujourd’hui c’est de voir la permaculture et la biodiversité devenir réalité. Dans ce domaine j’ai découvert il y a 15 ans une plante exceptionnelle la consoude que je veux vulgariser auprès de tous les jardiniers…

Voici donc ma résolution 2021

Je vais écrire pendant 30 jours au moins, à partir du 15/20 février un article par jour sur la consoude dans ce blog.Je vais y arriver parce que m’y engage devant vous
Je vais y arriver parce que c’est moi qui l’ai décidé
Je vais y arriver parce que ce sera utile pour la vulgarisation de la consoude (mon rêve)
Je vais y arriver car ce n’est pas une corvée, c’est un plaisir !
Je vais y arriver parce que l’objectif est clair et précis, les résolutions imprécises sont plus difficiles à tenirLe risque de ne pas y arriver c’est que je ne démarre pas tout de suite. Quand on prend une résolution, le mieux est de passer immédiatement à l’action, mais ce n’est pas souhaitable puisque la saison n’est pas favorable. En hiver vous ne pensez pas au jardin.
Si vous souhaitez savoir à quoi ressembleront mes articles je vous propose d’en visionner par exemple 2 :

la consoude

Les résolutions que je ne prends pas et que je ne prendrais sans doute jamais

Pour tenir ses résolutions il faut avant tout les choisir méticuleusement et donc choisir des résolutions qui vous inspirent, et pas celles qui vont sont dictées par votre entourage
C’est ainsi que je ne prends pas les 2 résolutions les plus choisies chaque année mais très rarement respectées.

1- Perdre du poids.

Je suis en surpoids : 110 kg environ pour 1m93. Ce serait une bonne idée pour ma santé mais je refuse de prendre cette résolution. J’ai même été plus loin : il y a quelques années mon toubib me « tannait » à chaque visite pour que je me décide enfin à me mettre au régime. J’ai changé de toubib ! J’aime bien manger, mais surtout j’ai vu tellement de personnes redémarrer des régimes 5 fois, 6 fois voire plus. Je pense que je pourrai prendre cette résolution, même super difficile et faire un régime draconien si le résultat était acquis une fois pour toutes. Je sais que j’ai tord mais, pour le moment, j’assume

2- Faire du sport.

Cette résolution serait difficile parce que je n’ai jamais fait de sport. J’ai eu une fracture du crâne dans ma jeunesse et j’ai été dispensé de sport durant toute ma scolarité. Je sais que je devrais faire plus d’activité physique, je sais que je fais une bêtise mais pour moi une résolution doit aussi être un plaisir et ici ce n’est pas le cas.

3- Ne plus boire d’alcool :

Je ne suis pas un alcoolique, du moins je le pense. Par contre j’aime bien un petit verre de vin pendant les repas et des bières quand il fait chaud. Il n’est pas exclu qu’un jour je doive abandonner la bière à cause de mon diabète mais pour le moment je tiens ma non-résolution !

Alors quelle est la meilleure astuce pour choisir une résolution et s’y tenir

Parlons d’abord des conditions secondaires :
Il faut y croire, il faut que cette résolution soit inscrite dans vos valeurs, dans vos gènes, dans votre rêve et il est obligatoire de choisir des résolutions pas trop pénible et qui vous procurent du plaisir
Mais dans le cas précis de cette année, je pense que je vais tenir ma résolution 2021 car je l’ai écrite, je l’ai annoncée à tous, je ne voudrais pas vous décevoir.

Cet article participe à l’évènement “Votre meilleure astuce pour appliquer vos bonnes résolutions” du blog Devenez meilleur. J’apprécie beaucoup ce blog, et en fait mon article préféré est celui-ci.