Le genre symphytum.


plant_consoude

La consoude fait partie du genre symphytum.
Le genre symphytum comprend plusieurs espèces dont la plus répandue est symphytum officinale mieux connue sous l’appellation de grande consoude.
Dans la littérature vous pouvez lire fréquemment qu’il y a plusieurs variétés de consoude et suit en général une longue liste : symphytum officinale, sympytum asperum etc..
Nous pensons qu’il s’agit de différentes espèces de consoude et non de différentes variétés, c’est du moins la présentation donnée par telabotanica.
Vous trouvez ci-dessous si cela vous intéresse les définitions des mots espèces, variétés et cultivar.

Les différentes espèces de consoude.

Le nombre d’espèces de consoude existantes est très important.
A tout le moins il y en a plusieurs dizaines.
Les espèces les plus connues sont

  • La consoude officinale (symphytum officinale)
  • La consoude rugueuse (symphytum asperum)
  • La consoude bleue (Symphytum. azureum)
  • La consoude cordée (Symphytum cordatum)
  • La consoude voyageuse (Symphytum peregrinum)
  • La consoude tubéreuse (symphytum tuberosum)
  • La consoude d’orient (symphytum orientale)
  • La consoude à grandes fleurs (symphytum grandiflorum)
  • Etc..

A noter que la consoude de Russie n’est ni une espèce ni une variété à proprement parler mais plutôt une appellation populaire utilisée pour de nombreuses variétés

La consoude bocking 14


feuille_consoude

Le nom de Bocking vient d’une petite ville anglaise : Bocking. Dans cette petite ville une station expérimentale a étudié et sélectionné différentes souches de consoude.
Le cultivar bocking 14 est un hybride issu du croisement de la consoude officinale (symphytum officinalis) et de la consoude rugueuse (Symphytum asperum).
Le nom latin de la consoude bocking 14 est symphytum X uplandicum (le X voulant dire qu’il s’agit d’un croisement, d’un hybride).
Cette variété, (plus scientifiquement ce CULTIVAR), est, de loin, la plus riche en éléments fertilisants (potasse, bore, allantoïne…). Elle présente aussi un autre avantage crucial, elle ne se multiplie pas par graine et n’envahira donc pas votre jardin.

La consoude Bocking 4 utile pour l’alimentation animale

A noter que la consoude peut servir à l’alimentation animale. C’est une plante très riche en divers acides aminés et aujourd’hui c’est la plante qui peut produire le maximum de protéines à l’hectare, bien plus que le soja par exemple.
Pour l’alimentation animale c’est la variété bocking 4 qu’il faut choisir pour sa composition mais aussi son appétence.

Signification d’espèces, variétés et cultivars

Pour ceux que cela intéresse nous présentons ci-dessous les différences qu’il y a entre espèces, variétés et cultivar.
Dans le glossaire de Telabotanica (http://www.tela-botanica.org/page:apercu_botanique_glossaire ) nous trouvons les définitions suivantes :

Espèces : Ensemble d’individus interféconds étroitement apparentés par leurs caractères.
Variété : Subdivision d’une espèce ou sous-espèce, différants souvent par un seul caractère;
Cultivar = Variété de plante obtenue en culture.
Wikipedia donne d’autres définitions :

Une espèce est une population ou un ensemble de populations dont les individus peuvent effectivement ou potentiellement se reproduire entre eux et engendrer une descendance viable et féconde

Une variété est un ensemble d’individus différant légèrement des autres individus par un ou plusieurs caractères considérés comme mineurs, c’est-à-dire ne justifiant pas la création d’une nouvelle espèce, car ils possèdent par ailleurs tous les caractères diagnostiqués entrant dans la définition de cette espèce.

À la différence d’une variété botanique, les caractéristiques uniques d’un cultivar ne sont généralement pas transmissibles d’une génération à l’autre par la semence (http://fr.wikipedia.org/wiki/Cultivar ). C’est le cas de la consoude bocking 14.

Tag : symphytum, symphytum officinale, symphytum asperum, symphytum uplandicum, symphytum bocking 14, consoude, bocking 14