abeille_consoude

Nous voulons parler de la consoude, bien sur.
La consoude est une plante relativement peu connue, en France, mais elle possède des propriétés très intéressantes et qui peut être utile à plus d’un titre.

  • Alimentation des animaux : c’est la plante qui produit le plus de protéines à l’hectare.
  • Fabrication d’engrais naturels : compost, mulch, purin…
  • Alimentation des abeilles : plante très mellifère.
  • Et éventuellement alimentation humaine

Alors la consoude est elle :

  • Une mauvaise herbe ?
  • Une plante géniale souvent appelée « le trésor du jardin » ?
  • Ou une plante diabolique qui défie les OGM, les pesticides, le roundup et Monsanto ?

Et c’est ici que notre question initiale la consoude plante anti-roundup prend tout son sens !

La consoude peut devenir le cauchemar des pro-OGM et des agriculteurs trop productivistes qui oublient parfois le respect de la nature.


champ_consoude

Ainsi, actuellement, dans quelques parcelles de soja ou de maïs OGM aux USA et au Canada se développe la consoude rugueuse (symphytum asperum) très difficile à éliminer. Elle se multiplie par dissémination des graines d’une part mais aussi par multiplication des racines découpées lors des travaux du sol.
Et oui la consoude rugueuse résiste au glyphosate c’est-à-dire à la matière active du roundup, ainsi d’ailleurs qu’aux autres désherbants et débroussaillants.
Depuis des années des chercheurs d’Amérique du Nord (USA et Canada) s’affairent pour trouver des solutions pour venir à bout de cette « maudite mauvaise herbe »
Après plusieurs années de recherche, des chercheurs américains considèrent avoir trouvé des solutions qui permettent non pas d’éliminer mais de limiter l’infestation des champs par cette mauvaise herbe.
Imaginez la « solution »

  • Il faut, pour au moins quelques années, arrêter l’utilisation de graines OGM dans les champs infestés !
  • Il faut implanter une culture qui ne nécessite aucun travail du sol pour éviter la dissémination par « découpage » des racines.
  • Et, bien sur, il faut multiplier le nombre d’applications, et les dosages de désherbants !

A votre avis qui profite de ces solutions ?

  • Certainement pas l’agriculteur qui doit multiplier les traitements pour un résultat non garanti
  • Certainement pas les pouvoirs publics qui ont du financer ces recherches.
  • Alors qui ? Peut être une société produisant et commercialisant sur toute la planète un désherbant bien connu.

En France nous ne connaissons pas pour le moment ce problème puisque la diffusion de semences OGM « Ready- Roundup » n’existe pas. Mais La consoude peut néanmoins poser des problèmes à certains agriculteurs peu respectueux de la nature.
Ainsi, en Bretagne, quelques agriculteurs, très rares pour le moment, demandent aux ingénieurs agronomes et aux techniciens agricoles quelle est cette mauvaise herbe qui se développe dans les champs cultivés en maïs, sans interruption, pendant plus de 10 années.
Les anciens savaient qu’il faut composer avec la nature et que l’assolement est primordial !
10 années de maïs accompagnées de 10 années de désherbage chimique intensif et voila qu’une plante dit Non et RESISTE : C’est la consoude.

La vie est complexe et réserve des surprises.
La consoude est elle une mauvaise herbe ou une plante miracle ?
Pour nous c’est une plante véritablement très utile.

Plantez de la consoude bocking 14 dans votre jardin, bichonnez là, cette plante va vous permettre de produire votre propre engrais pour les 30 années à venir !
Vous allez vous aussi devenir un jardinier autonome, économe et si le mot ne vous gène pas : très productif (nous n’avons pas dit productiviste !)

Mais attention, ne plantez pas dans votre jardin de la « consoude sauvage », vous risquez d’être envahis et de ne pas savoir comment vous en débarrasser.
Pour en savoir plus sur la consoude visitez le site de B-actif : http://www.b-actif.com/fr

Tags : consoude, monsanto, roundup, ogm, ogm ready roundup, pesticides, désherbants chimiques, une plante résiste au roundup, jardinier économe