La multiplication des plants de consoude  :

Depuis mon acquisition de boutures de consoude B-actif, je sacrifie régulièrement 1 ou 2 pieds avec les racines desquelles  je tronçonne des boutures comme celles que vous m’aviez expédiées.  La reprise est pratiquement assurée à 100%.  Avec cette méthode j’ai aujourd’hui une centaine de pieds de consoude dans mon jardin.

Ma consoude en 2012 :  

Cette année 2012, après un démarrage timide, à cause d’une pluviométrie anormalement basse en mars (35 mm) les consoudes se sont bien réveillées en avril et mieux en mai (avril 105 mm, mai 185 mm).

J’ai pu faire une 1ère  récolte début avril pour démarrer mes premiers purins nutritifs. Je viens de faire aujourd’hui la 2ème  qui est très abondante avec cette fois une centaine de pieds en différents endroits du jardin. Durant tout le mois, j’ai bien observé le butinage des bourdons (différentes espèces) mais toujours pas une seule abeille dans les fleurs ; pourtant une vingtaine de touffe juste derrière les ruches.

Pour cette récolte, j’ai attendu que presque toutes les fleurs soient  fanées. Je vais les faire sécher à l’ombre en les retournant régulièrement afin d’éviter les moisissures.

 

Fertilisation de la consoude :

Malgré les 25 mm de pluie de la nuit, la terre autour des touffes rasées est restée sèche. J’ai biné soigneusement autour de chaque pied en les butant un peu. J’ai ensuite répandu un peu de mon compost  autour de chaque plant, puis j’ai mouillé copieusement en espérant une repousse rapide et abondante.

Je paille parfois la consoude avec du foin qui a mal séché ou avec du foin de mauvaise qualité pour les animaux.

Suivant vos conseils je vais aussi pailler la consoude avec du BRF

 

Utilisation de la consoude dans les trous de plantation :

J’ai utilisé cette année de la consoude séchée puis broyée en en mettant un peu au fond de chaque trou de pommes de terre et de tomates avec autant de poudre d’orties séchées.

Pour le moment, les plants de tomates ont l’air plus vigoureux que d’habitude et la récolte de pommes de terre s’annonce prometteuse.

 

La consoude en alimentation animale :

Mes lapins délaissent la consoude fraîche, les poules aussi mais pas les limaces (qui n’attaquent jamais la bourrache !)
Je sais que la consoude bocking 14 est idéale pour la fertilisation mais pas pour l’alimentation animale. Vous dites que vous allez commercialiser en 2013  de la consoude bocking 4 la plus adaptée pour la nourriture des animaux : Je suis d’avance  candidat pour votre prochaine production.

 

 

Graines de consoude :

J’avais semé aussi de la consoude d’un sachet de graines achetées chez Magellan avec des fleurs presque pourpres. Elles ont des feuilles bien moins développées et ont l’inconvénient de se ressemer un peu partout

 

Notre commentaire :

Félicitations à Daniel pour sa consoude et pour son témoignage. Nous publierons dans les prochaines semaines un article sur la consoude bocking 4.  Il est vrai que les poules et les lapins ne consomment pas facilement la consoude bocking 14 verte. Pour qu’ils l’apprécient il faut leur donner des feuilles légèrement séchées (Une journée au soleil par exemple)

photo de consoude de Hubert département 59

Photo de consoude de Hubert département 59