Bienvenue
Bonjour, Soyez les bienvenus sur ce blog consacré à la consoude au jardin. Ce blog est consacré aux jardins potagers et aux jardins d’agrément. Nous vous présenterons aussi quelques recettes de cuisine pour bien utiliser votre production
A propos des auteurs
Ce blog est édité par B-actif. B-actif, producteur de consoude à Scaër dans le Finistère Vous présente les productions, méthodes, astuces … de quelques jardiniers bretons utilisateurs de consoude. Si vous souhaitez visiter le site de B-actif cliquez ici

Témoignage sur la consoude de Bénédicte et Didier 19300 St Yrieix le Déjalat

Recommandez cet article à un ami en cliquant ici

Voici les nouvelles de notre consoude plantée l’année dernière (en 2011)

Plantation des boutures de consoude

Nous avions réparti les racines en divers endroits du jardin, huit dans la bande ou nous produisions le compost avant d’acquérir un bac, une près d’une entrée de la serre et la dernière en bordure du bassin.
Toutes les racines ont démarré et nous avons pu les utiliser en cours de saison (purin, compost…).

Il est à noter que notre jardin se trouve en Corrèze, à 750 mètres d’altitude et que notre terre, granitique, est plutôt acide. Nous cultivons à 100% bio, notre jardin est semi-sauvage en mélangeant les légumes avec les plantes et fleurs qui poussent naturellement. Avec les orties, la consoude et le compost, nous pensons avoir acquis l’indépendance en matière de fertilisation.

Malgré un hiver extrêmement long et rigoureux, cette année, notre consoude est repartie au printemps de manière exubérante.

Utilisation de la consoude : 

Nous la laissons fleurir, ce qui plaît particulièrement aux butineurs. Quant à son utilisation, toute la plante pour le purin, 1kg pour dix litres, en mulch (séchée) ou décomposition sur la terre, en activateur de compost…
Le purin : au pied des cultures, pour le moment mélangé au purin d’orties (phase végétation) puis ensuite seul pour la fructification (tomates, poivrons, concombres, pommes de terre…)…

Nous nous demandons s’il serait utilisable sur les carottes, céleri rave, haricots vert rame. Qu’en pensez-vous ?
Sur les légumes feuilles ou les herbes aromatiques (salades, basilique, persil…), nous n’utilisons que du purin d’orties afin d’éviter la montée à graines.

consoude bocking 14 dans le jardin

Bénédicte et Didier en Corrèze sont enchantés par la consoude de leur jardin

Compost enrichi à la consoude :

Même si nous manquons encore de recul, première année que nous utilisons un compost fortement enrichi à la consoude, notre sentiment est que les plants ont démarré très fort cette année avec un enracinement rapide et volumineux. Outre les déchets végétaux des repas, le compost est réalisé avec les cendres du poêle à bois, la sciure et les déchets de bois, les déchets verts (tontes…) les restes du filtrage des purins et les plantes entières en fin de saison.
Autant dire que nous sommes ravis ce cet investissement, d’autant que la consoude est également une belle plante ornementale, ce qui ne gâte rien !

Commentaires de B-actif :

Félicitations pour votre consoude et pour votre utilisation en particulier du purin.

Oui le purin de consoude peut s’utiliser  sur les carottes, le céleri rave et les haricots verts à rame.

Pour les pommes de terre nous préconisons l’utilisation de feuilles séchées dans le sillon de plantation (les pommes de terre gagneront en précocité et en productivité). D’ailleurs l’utilisation des feuilles de consoude (fraiches ou séchées) dans les trous de plantation est une technique très intéressante. Voir par exemple la méthode utilisée par Jenny pour la plantation des tomates  

Laisser un commentaire

Contrôle anti-spam *

Archives
Blogs et Sites amis

B-actif

Communique Presse Jardin

Un potager bio