Bienvenue
Bonjour, Soyez les bienvenus sur ce blog consacré à la consoude au jardin. Ce blog est consacré aux jardins potagers et aux jardins d’agrément. Nous vous présenterons aussi quelques recettes de cuisine pour bien utiliser votre production
A propos des auteurs
Ce blog est édité par B-actif. B-actif, producteur de consoude à Scaër dans le Finistère Vous présente les productions, méthodes, astuces … de quelques jardiniers bretons utilisateurs de consoude. Si vous souhaitez visiter le site de B-actif cliquez ici

La récolte de la consoude

Recommandez cet article à un ami en cliquant ici

feuilles et fleurs de consoude

la consoude se récolte souvent


Nous publions aujourd’hui cet article suite à la demande de nombreux internautes qui ont peur de mal faire. La consoude reste manifestement une plante méconnue et les jardiniers ne savent pas toujours comment conduire cette « nouvelle culture » pourtant millénaire !

Voici nos préconisations.

 

La consoude se coupe au ras du sol :

Vous utiliserez tout instrument : couteau, faucille, faux, … et vous couperez tout : feuilles, tiges et éventuellement fleurs de consoude à environ 5 centimètres du sol. Si votre surface n’est pas grande vous ferez attention à bien couper les feuilles qui s’étalent sur le sol. Si ces feuilles restent présentes longtemps elles peuvent attraper des maladies comme la rouille par exemple (même dans ce cas, pas de panique, la consoude résistera, mais ce n’est pas la peine de tenter le diable)

 

La première coupe de la consoude se fait dès le mois d’avril.

A cette période vos besoins sont importants. N’hésitez pas, coupez les feuilles de consoude tôt dans la saison. A cette époque vos plantations ont besoin d’azote pour la croissance, cela tombe bien la consoude jeune contient plus d’azote.

 

La consoude se coupe toutes les 4 à 6 semaines.

Plus vous coupez la consoude, plus elle produit et moins elle risque d’attraper de maladies. Cette coupe régulière a un autre avantage pour les mauvaises herbes annuelles. Vous couperez aussi les mauvaises herbes s’il y en a avant qu’elles n’aient pu monter en graines. (La meilleure solution reste de désherber pour ne pas pénaliser la consoude par la concurrence des adventices). Si vous n’avez pas besoin de consoude coupez quand même et mettez la dans le compost. Vous gagnerez aussi à sécher quelques feuilles que vous utiliserez dans les trous de plantation de février et mars.

 

La dernière coupe de la consoude se fait en fin septembre ou en début d’automne.

Il n’est pas souhaitable de faire une coupe trop tardive. La consoude démarrera moins bien l’année suivante.

 

Conduite différente en cas de nourriture des abeilles :

Si vous souhaitez nourrir les abeilles nous préconisons une conduite différente. C’est simple vous coupez un quart de votre consoude tous les 10 jours et ceci dès le début avril. Avec ce système vous étalez la floraison et vous avez toujours de la consoude en fleurs de mai à octobre : Vos abeilles apprécieront.

 

Utilisez toutes les parties de votre consoude :

Nous terminons cet article en précisant que vous pouvez utiliser feuilles (jeunes ou moins jeunes) tiges et fleurs pour fabriquer du purin, pour faire du paillage, pour mettre dans les trous de plantation ou pour mettre dans le compost.

La composition des feuilles varient un peu avec l’âge : il y a bien sur plus d’azote dans les feuilles jeunes et un peu moins dans les feuilles plus âgées. Cependant l’écart n’est pas énorme et l’écart dépend plus de l’âge de la consoude (combien d’années de plantation) que de l’âge de la feuille.

 

Cette conduite convient pour une consoude bien alimentée. Si votre consoude est « rachitique » vous faites « au mieux ». Si vous le pouvez : arrosez votre consoude après chaque coupe ; la consoude est très gourmande en eau.

 

 

 

Laisser un commentaire

Contrôle anti-spam *